Anesthésie Convert

L'hypnose médicale

Hypnose

L'hypnose ?

 

Le terme hypnose vient du grec hypnos qui signifie sommeil. L'hypnose médicale consiste à provoquer le passage vers un état modifié de la conscience. Avec l'aide de l'hypnothérapeute, le patient focalise sa conscience vers un évènement heureux de sa vie ou une expérience sensorielle intérieure. La perception des inconforts externes liés à l'intervention sont alors modulés ou "assourdis".

 

Certaines interventions peuvent être réalisés sous "hypno-sédation" ou "hypno-analgésie" (hypnose accompagnée éventuellement de médicaments à plus faible dose). Ce sont principalement des gestes peu douloureux, comme une coloscopie, la pose de chambre implantable, des biopsies ou la chirurgie cutanée.

 

L'hypnose permet également de diminuer l'anxiété pour les patients ayant un état de stress important lié à l'anesthésie ou à la chirurgie.

 

L'hypnose ne peut pas remplacer l'anesthésie générale pour toutes les interventions.

 

Plusieurs médecins anesthésiste ont été formés à l'hypnose (appelée "Ericksonnienne") et peuvent éventuellement vous la proposer.

 

 

En pratique

 

Après lui avoir expliqué le principe, le médecin anesthésiste propose au patient de lui décrire un souvenir agréable du passé (voyage, fête, découverte...), un lieu où il se sent en sécurité ou tout autre chose (si aucune idée ne lui vient). Ce recueil est l'élément fondateur d'une relation médecin/patient lors d'une hypnose. Cette étape peut s'effectuer lors de la consultation d'anesthésie, la veille de l'intervention (si le patient est hospitalisé), lors d'une consultation dédié à l'hypnose ou juste avant l'acte opératoire.

 

Le jour de l'intervention, le médecin aide la conscience du patient à revivre le souvenir précédemment choisi à l'aide de techniques d'hypnose. Le patient est alors en conscience "hypnotique".

 

Le patient reste libre de ses pensées et de ses actions, mais sa conscience part faire "un petit voyage agréable" dans ses souvenirs. Cela permet de réaliser des interventions de manière plus confortable. Si un inconfort apparait, le médecin anesthésiste réalisera ce qu'il faut pour le gérer, soit avec des techniques hypnotiques, soit avec des médicaments (sédatifs ou antalgiques).

 

A la fin de l'intervention le médecin aide le patient à revenir en conscience critique "ici et maintenant ".

 

Cela fait maintenant deux ans que certains médecins anesthésistes de la clinique Convert se forment à cette technique.